Clothilde Anty

A ce corps qui me parle B
A ce corps qui me parle B

press to zoom
A ce corps qui me parle A 2022
A ce corps qui me parle A 2022

press to zoom
ANTYJaienmoileMoiinfini2019aquarelleetlavisdencresurpapier38x38 web (1)
ANTYJaienmoileMoiinfini2019aquarelleetlavisdencresurpapier38x38 web (1)

press to zoom
A ce corps qui me parle B
A ce corps qui me parle B

press to zoom
1/5

Biographie

  • Née en 1987, à Angoulême, vit et travaille à Sauxillanges (63)

Expositions collectives et personnelles :

  • Pignols Art 2022 - (Sept 2022) Exposition collective à Pignols

  • Le Cercle de l’Art : du 13 Septembre 2021 au 10 Octobre 2021

  • Janvier 2021 : Nouvel espace Atelier : M33, Strasbourg

  • Septembre 2020 : DddessinParis, Atelier Richelieu, Paris

Dans le travail de Clothilde Anty, le vide est à l’oeuvre. Chose fabuleuse, la jeune artiste donne la parole à la feuille blanche, traversée, pour toute trace, d’un trait continu dont on ne saurait déterminer ni sa source, ni sa fin. Clothilde Anty dessine à la façon d’un cycle continu : tant dans la manière d’utiliser son crayon, que dans la gourmandise à produire. Si le dessin grignote discrètement le blanc du papier, les personnages représentés, eux, ont une forte tendance à la boulimie... Il en va ainsi de ces petites figures, à la fois frêles et en même temps pleines de vie (de vide ?), qui évoluent entre l’anthropophagie et l’auto-destruction. Mais, à bien y regarder, ces figures ne sont jamais seules, en elles-mêmes : dérangeantes, elles sont aussi dérangées. L’inclusion du vide dans le dessin voudrait alors signifier une présence. Expression d’une préoccupation ou désignation d’un corps étranger ? Par une démarche qui laisse approcher le corps, l’artiste donne à voir, à travers ces petits personnages de fiction illustratifs, comme une dualité en tension. D’un côté, l’identité visible, ce qu’assume la carapace corporelle, nos «traits» humains. De l’autre, ce qui, en chacun de nous, nous ronge : ce que l’on cache, mais ce qui, inéluctablement finit par se faire jour... Clothilde Anty va bien, ne vous inquiétez pas. Et parce que «ça» va justement bien, elle se fait observatrice et parle de ces petites choses qui dérangent, dans l’intime, un peu, parfois beaucoup. Bavarde par le crayon, Clothilde Anty est une artiste qui s’écoute, une artiste à l’écoute. A l’écoute du monde qui lui parle, un peu triste, un peu joyeux, souvent entre les deux. «Et vous, ça va ?»..

 

Extrait du communiqué de presse pour Une exposition en IV Actes, 2011 par Mickaël Roy